Décompensation cardiaque : quels sont les signes qui doivent alerter ?

Décompensation cardiaque : quels sont les signes qui doivent alerter ?

  • Insuffisance cardiaque gauche

En cas d’insuffisance cardiaque gauche, on observe une mauvaise oxygénation du sang et une augmentation de la pression sanguine dans les petits vaisseaux qui parcourent les poumons (capillaires pulmonaires).

L’insuffisance cardiaque gauche se traduit donc à travers un essoufflement, “ d’abord à l’effort (lorsqu’on marche, lorsqu’on monte les escaliers) puis lorsqu’on parle et enfin au repos ” précise le cardiologue. À l’auscultation des poumons, on entend des ” crépitants ” : ” il s’agit du même bruit que lorsqu’on marche dans la neige ” illustre le

  • nsuffisance cardiaque droite

En cas d’insuffisance cardiaque droite, on observe une accumulation du plasma sanguin en amont du muscle cardiaque. Cela traduit par une hépatomégalie (c’est-à-dire : une augmentation anormale du volume du foie) et une douleur au niveau du foie (donc du côté droit, en-dessous des côtes).

Par ailleurs, l’insuffisance cardiaque droite entraîne également la formation d’œdèmes au niveau des jambes : les mollets paraissent gonflés et lorsqu’on appuie dessus avec le pouce, la trace du pouce persiste durant quelques secondes (on parle de ” prise du godet “). ” C’est un signe typique de l’insuffisance cardiaque droite ” souligne le

Dr. Mathieu Bernard-Le Bourvellec.

Enfin, l’insuffisance cardiaque droite peut aussi se manifester à travers une dilatation des veines du cou qui deviennent alors bien apparentes.

  • Insuffisance cardiaque globale

L’insuffisance cardiaque globale regroupe les symptômes de l’insuffisance cardiaque droite et de l’insuffisance cardiaque gauche. ” En outre, on peut constater une anorexie, c’est-à-dire une perte d’appétit ”